Choix d’activités

Identifier un premier et un second choix pour chacune des catégories d'activités à laquelle vous participerez.

Conférences

A – 1 Trente ans d’engagement pour l’environnement

Mercredi 15 mai, 13 h 30 à 14 h 30, pavillon Vachon

Cette conférence s'adresse à toutes et tous


André Bélisle

Président de l'Association québécoise de lutte contre les pluies acides (AQLPA)

andre_belisle_1« Comme la génération des révolutionnaires de jadis, notre destin est de créer notre destin… »

André Bélisle est un incontournable de l’histoire de l’environnement au Québec. Au début des années 1980, il revient bredouille d’un voyage de pêche dans le Nord, réalisant plus tard qu'il avait jeté sa ligne dans un lac « mort », résultat des pluies acides.

En 1982, il riposte en fondant l’Association québécoise de lutte contre les pluies acides (AQLPA).

Depuis, André a été de tous les combats. Son cheval de bataille : « l'éducation populaire, le point de départ de toute action », selon lui. Depuis sa fondation, l'AQLPA, qui a élargi ses luttes à la pollution atmosphérique, a largement incité le gouvernement du Québec à adopter des mesures législatives aptes à réduire les émissions nocives. Entre autres lauréat d’un Phénix de l’environnement et d’un Prix canadien de l’environnement, André Bélisle est à la fois un acteur et un témoin privilégié de notre histoire environnementale, voire une inspiration pour toutes et tous.

Ami des EVB-CSQ depuis les débuts, André Bélisle nous propose un voyage éclair dans le temps, où il abordera les enjeux les plus importants et les plus déterminants de l’histoire environnementale du Québec, tout en mettant la table sur les actions essentielles à poursuivre.

aqlpaL’AQLPA travaille activement à l’amélioration de la qualité de l’air au Québec. Son objectif principal est de favoriser la mise en place de solutions concrètes et adaptées à la réalité des besoins des parties prenantes par l’acquisition de connaissances, l’éducation et la sensibilisation. En 2012, l’organisation fêtait ses 30 ans d’engagement pour le bien commun.

 

A – 2 Bienvenue au coeur des phénomènes climatiques !

Mercredi 15 mai, 13 h 30 à 14 h 30, pavillon Vachon

Cette conférence s'adresse à toutes et tous


Yvon Fortin

Centre de démonstration en sciences physiques

« Beaux et fascinants, nous en verrons et en fabriquerons quelques-uns, histoire de faire tourner quelques belles idées. »

Observer et décoder les phénomènes qui nous entourent pourvortex mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons est indispensable si l'on désire limiter notre empreinte écologique et s’inscrire dans une perspective de développement durable.

Pour s’en convaincre, rien de tel que de montrer un phénomène qui est présent partout, à toutes les échelles, qui est indissociable des échanges thermiques et de la régulation des températures atmosphériques, et j’ai nommé, les vortex… que vous verrez flotter au-dessus de vos têtes !

yvon-fortinYvon Fortin est un professeur de physique et un vulgarisateur scientifique hors pair. Enseignant depuis plus de 30 ans, il est à l’origine du Centre de démonstration en sciences physiques situé au Cégep Garneau, un amphithéâtre et un laboratoire multimédia permettant la démonstration de phénomènes physiques grâce à des montages de sa conception.

Certains de ses montages ont été présentés au Palais de la découverte de Paris et au Visionarium de Porto au Portugal. Il a collaboré à plusieurs  expositions du Centre des sciences de Montréal, du Cosmodôme de Laval et du Musée de la civilisation de Québec.

Il est lauréat en 2007 du Prix Michael-Smith pour l'avancement des sciences décerné par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada pour son œuvre en vulgarisation scientifique.

logo-centreLe Centre de démonstration en sciences physiques (CDSP), c’est un lieu dédié au développement et à la production de démonstrations susceptibles de faire apprécier la beauté et l’étrangeté du monde qui nous entoure. Son approche consiste à montrer, le plus clairement possible, les phénomènes réels et à mettre l’accent sur l’observation comme support à la réflexion, permettant ainsi à chacun de porter un regard neuf sur le monde. On y met ainsi en lumière la prodigieuse imagination des humains qui ont patiemment créé les modèles et les explications qui nous permettent de décoder notre environnement.

A – 3 Sabotage hormonal

Mercredi 15 mai, 13 h 30 à 14 h 30, pavillon Vachon

Cette conférence s'adresse aux jeunes du secondaire et aux adultes


Lise Parentrl

Vice-présidente, Réseau des femmes en environnement

Comment des produits d’usage courant comme le rouge à lèvre menacent-ils notre santé ?

sabotageL’industrie et la technologie ont transformé nos domiciles et nous ont facilité la vie. Cependant, les substances qui se sont introduites par la même occasion dans nos maisons, dans notre alimentation, dans notre garde-robe et même dans les cosmétiques pourraient bien changer la vie des générations futures d’une façon moins agréable. Les perturbateurs hormonaux agissent négativement sur notre métabolisme et peuvent avoir des effets importants sur notre santé.

Peuvent-ils être évités ? Quels sont leurs effets sur la santé et la reproduction de l’espèce humaine ? Où les trouve-t-on ? Sommes-nous protégés par les lois et les règlements en place ?

Autant de questions auxquelles la conférencière tentera de répondre.lparent

Lise Parent est professeure à l’Unité d’enseignement et de recherche Science et Technologie à la TÉLUQ. Elle enseigne en sciences de l’environnement et, plus particulièrement, la gestion environnementale et la toxicologie de l’environnement. Ses activités de recherches portent sur la santé environnementale, notamment sur l’écotoxicologie des métaux lourds dans le milieu aquatique et les perturbateurs endocriniens dans l’environnement quotidien.

Lise Parent est également membre du CINBIOSE (Centre de recherche interdisciplinaire sur la biologie, la santé, la société et l’environnement) et du CIRÉ (Centre interinstitutionnel de recherche en écotoxicologie), ainsi que vice-présidente du Réseau des femmes en environnement.

reseau-femmes-environnement

Fondé en 2000, le Réseau des femmes en environnement (RFE) a pour mission de donner au Québec un espace d’échange et une voix aux préoccupations des citoyennes quant à la promotion du développement durable et, prioritairement, à la protection de l’environnement et de la santé.

Le Réseau est composé de femmes avec une expertise riche et diversifiée qui s’intéressent aux questions d’environnement et de développement durable.

Le Réseau stimule la recherche en environnement et la diffusion des résultats, informe et sensibilise la population et offre des formations sur les liens entre l’environnement, les femmes et la santé.

 

A – 4 L’école prend ses RRR (réutiliser, récupérer et recycler)

Mercredi 15 mai, 13 h 30 à 14 h 30, pavillon Vachon

Cette conférence s'adresse à toutes et tous


Barbara Genest

Directrice générale, Quebec'ERE

« Les idées vertes et pédagogiques ne manquent pas à Barbara Genest. »

b-genestDepuis 20 ans, le milieu scolaire a été un des précieux acteurs de la société québécoise dans les efforts pour réduire la quantité de nos déchets. Des milliers d’adultes s’y sont investis afin d’éduquer les jeunes aux réalités et aux enjeux de la gestion des matières résiduelles, soit réduire à la source, réutiliser, récupérer et recycler les déchets avant de les valoriser et de les éliminer.

Où en est la gestion des matières résiduelles en milieu scolaire ? Que faire et comment faire pour lui  redonner un second souffle ?

Le programme d’accompagnement L’école prend ses RRR, mis au point par Québec’ERE, possède tous les atouts pour créer la synergie nécessaire afin que les jeunes, le personnel, la direction et les membres de la communauté œuvrent ensemble pour un monde plus écologique.

Bachelière en sciences de l’Université Laval, Barbara Genest détient une maîtrise en écologie marine de cette même université. Passionnée, cette professionnelle à l’esprit critique dirige Québec’ERE depuis novembre 1998. Son leadership, son sens de l’organisation et son implication dans les activités et les projets de l’organisme lui ont permis de développer une solide expertise en gestion et en création d’activités et d’outils pédagogiques traitant d’éducation relative à l’environnement.

Collaboratrice de longue date des EVB-CSQ, Barbara a été reçue membre du Cercle Monique-Fitz-Back en 2011. Lauréate de nombreux prix en 2009 (Mérite de l’Association québécoise du patrimoine, personnalité de la semaine Le Soleil/Radio-Canada en mars 2009, Prix Terre des femmes), Barbara est une figure incontournable de l’éducation relative à l’environnement au Québec

ere_image001Organisme à but non lucratif œuvrant en éducation relative à l’environnement depuis 1998, Québec’ERE s’adresse aux jeunes de 3 à 99 ans !

Les produits offerts par l’organisme se distinguent par un côté novateur, des contenus clairs, des approches attrayantes et du matériel de qualité. Québec’ERE mise sur l’implication des gens et de leurs communautés ainsi que sur l’importance du message de développement durable transmis.

 

A – 5 Vingt ans de coopération internationale au Québec

Mercredi 15 mai, 13 h 30 à 14 h 30, pavillon Vachon

Cette conférence s'adresse aux jeunes du secondaire et aux adultes.


Gervais L'Heureux

Directeur, Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI)

« Pour 2020, je rêve d’un Québec plus juste, plus solidaire avec les autres peuples. Pour cela, il faudra continuer à soutenir la solidarité internationale, mais également s’attaquer aux injustices sociales et économiques. Et surtout, il faut tendre l’oreille à la société civile… »

A-5La coopération internationale a des racines profondes bien plantées dans l’histoire québécoise. Les coopérantes et coopérants qui ont foulé le sol des pays en voie de développement ont largement contribué à la bonne réputation du Québec à l’étranger.

Quels ont été les grands moments de la coopération internationale québécoise au cours des 20 dernières années ? Quelle est la place de l’éducation à la coopération internationale dans la formation des jeunes d’aujourd’hui ? Quel bilan de santé peut-on faire de ces organisations alors que les idées néolibérales bouleversent les rapports entre le Nord et le Sud ? Quels sont les défis et les perspectives d'avenir de la coopération internationale ?

Laissons place à la parole citoyenne.

Gervais L’Heureux est le directeur de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI). Il a réalisé plus d’une quarantaine de missions de développement de programmation dans une quinzaine de pays de l’Afrique occidentale, en Amérique latine et dans les Caraïbes depuis plus de 25 ans. Au cours de sa carrière, il a entre autres dirigé le SUCO, la Fondation Paul-Gérin-Lajoie à Haïti, ainsi que le Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-St-Jean.

aqoci

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale, l’AQOCI, regroupe 65 organisations de 13 régions du Québec qui œuvrent, à l’étranger et localement, pour un développement durable et humain.

L’AQOCI a pour mission de promouvoir et de soutenir le travail de ses membres ainsi que leurs initiatives en faveur de la solidarité internationale. En s’appuyant sur la force de son réseau, l’AQOCI œuvre à l’éradication des causes de la pauvreté et à la construction d’un monde basé sur des principes de justice, d’inclusion, d’égalité et de respect des droits humains.

Soirée des jeunes

B – 1 Sur une planète près de chez nous (14 ans et plus)

Mercredi 15 mai, 18 h 30 à 21 h 30, pavillon Desjardins


Ce jeu de simulation permet aux jeunes d’expérimenter les défis auxquels font face les leaders mondiaux et de trouver des solutions pour harmoniser les conditions de vie des habitantes et habitants de la planète.

Imaginez-vous au cœur d’une énorme carte du monde déposée sur le sol. Vous serez parachuté en Afrique, en Asie ou en Amérique, avec des ressources correspondant à celles dont disposent les habitants de ces régions. Votre défi : répondre à vos besoins en négociant avec le reste du monde pour améliorer le sort de vos populations tout en assurant un meilleur partage des ressources et la sauvegarde de notre environnement.

L’équipe d’Oxfam-Québec vous fera vivre une expérience unique, celle où vous devrez prendre les décisions qui assureront l’avenir de la planète.

planete-pres-de-chez-vous

oxfam

Oxfam-Québec est un partenaire de longue date du mouvement EVB-CSQ. L’organisme s’emploie à renforcer ses partenaires et alliés des pays en développement dans la conception et la mise en œuvre de solutions durables à la pauvreté et à l’injustice. Par sa division jeunesse, Oxfam-Québec mène un important travail d’éducation auprès des jeunes.

 

B – 2 Théâtre Parminou et atelier de création d’outils d’animation

B – 2A Le théâtre Parminou présente Biens vivants ! (à partir de 10 ans)

Mercredi 15 mai, 18 h 45 à 20 h, pavillon Desjardins


parminouLa pièce de théâtre Biens vivants! a pour principal sujet les droits humains qu’elle explore sous divers angles, dont ceux de la consommation équitable, du travail des enfants, des conséquences de la surconsommation.

Elle met en scène Charlot, 10 ans, qui vient d’une famille aisée dans un pays gentil.  À l’autre bout du monde, Bata, un jeune du même âge, qui survit dans son pays ingrat.

La production, qui s’adresse aux jeunes de 10 à 14 ans. est un véritable petit bijou de sensibilisation. Une approche sensible du mieux vivre ensemble dans le respect de soi et de l'autre, où qu'il vive sur la planète. La présentation de la pièce sera suivie d’une brève discussion.


parminou-logoLe Théâtre Parminou est une troupe de création et de tournée dont la mission artistique est de développer un théâtre populaire engagé dans les problématiques sociales de son époque.

Pionnier et chef de file du théâtre d'intervention, le Théâtre Parminou occupe une place unique au Québec notamment en milieu scolaire où ses pièces ont été vues par des milliers de jeunes.

B – 2B Atelier de création de cerf-volants et d'outils d'animation (pour tous)

Mercredi 15 mai, 20 h à 21 h 30, pavillon Desjardins

atelierEn complément à la pièce de théâtre, les EVB-CSQ vous proposent un atelier des plus créatif : réaliser des outils d’animation et des cerfs-volants en vue de la marche festive du 16 mai.

Vous souhaitez faire connaître vos engagements pour un monde écologique, pacifique, solidaire et démocratique ? Vous avez envie de réaliser une banderole, une affiche, un chapeau qui vous rendra visible lors de la marche ou une autre idée folle ? Cet atelier est pour vous.

Cet atelier est offert par les étudiantes et étudiants en arts visuels de la Faculté d'aménagement, d'architecture et des arts visuels (FAAAV) de l’Université Laval.

La faculté a été reconnue EVB en 2012.UL

 

B – 3 Combo initiation à l’escalade et au cirque (pour tous)

Mercredi 15 mai, 18 h 45 à 19 h 45, 20 h à 21 h, au PEPS (complet)


Pour les plus actifs, les EVB-CSQ offrent une escapade au PEPS. Au programme :

Initiation au cirque

On ne parle pas d’acrobaties, mais d’apprendre à être amuseur de rue ! Concrètement, on sensibilise à quelques techniques comme les bâtons du diable, marcher sur un fil de fer ou jongler avec des objets. De quoi donner des idées pour la marche festive !

Initiation à l’escalade

Le PEPS offre plusieurs structures artificielles d’escalade. Très populaires auprès des jeunes, elle offre 3 surplombs, une caverne de 10 mètres de long, des hauteurs allant jusqu’à 10 mètres. Considérée comme une activité extrême, c’est pourtant l’une des plus sécuritaires !

18531_escalade_09

super_pepsLe pavillon d’éducation physique et des sports de l’Université Laval (PEPS) est devenu une institution dans la région de Québec. Le PEPS offre une multitude d’activités tant à la communauté étudiante qu’aux groupes scolaires et au grand public.

Chaque activité proposée sera encadrée par de jeunes professionnels de l’activité physique.

 

Veuillez noter que les activités B – 1 et  B – 3 sont complètes.

Miniconférences

L'inscription est obligatoire pour les jeunes de 11 ans et plus. Des activités de maquillage et de marionettes seront proposées pour les plus jeunes lors de la grande exposition.

Bloc 1 – Jeudi 16 mai, 9 h 05 à 9 h 55

C – 1 La gestion des matières résiduelles : l’affaire de tous !

Jeudi 16 mai, 9 h 10 à 9 h 55, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Barbara Genestpour-un-monde

Québec'ERE

Réduire à la source, réutiliser les biens, recycler et revaloriser les résidus alimentaires, voilà quatre gestes que l'on peut poser au quotidien pour agir concrètement pour la sauvegarde de notre environnement.

Devant la panoplie de nouveaux produits de consommation qui apparaissent sur le marché, les citoyennes et citoyens s'interrogent souvent sur ce qu'ils peuvent mettre dans leur bac de récupération ? Pourquoi certains items ne peuvent pas y être mis ? Peut-on déposer les contenants multicouches ? Comment sont-ils traités ? Comment les recycle-t-on ? Que deviennent-ils ?

L'atelier permettra de faire le ménage dans tout cela !

Bachelière en biologie de l’Université Laval, Marie-Claude Roy s’est jointe en novembre 2001 à l’équipe de Québec’ERE. Avant d’intégrer l’équipe, elle a travaillé onze ans pour Explos-Nature, un organisme à but non lucratif œuvrant en éducation et en recherche. Elle y a occupé les postes de chef naturaliste, d’adjointe à la direction et de directrice générale. Marie-Claude Roy fait de la vulgarisation scientifique et de l’éducation relative à l’environnement ses priorités. Ses convictions, son vif intérêt pour l’éducation et pour l’environnement, son sens critique, son leadership et ses expériences multiples en gestion en font un atout essentiel pour l’équipe de Québec’ERE.

ere_image001Organisme à but non lucratif œuvrant en éducation relative à l’environnement depuis 1998, Québec’ERE s’adresse aux jeunes de 3 à 99 ans !

Les produits offerts par l’organisme se distinguent par un côté novateur, des contenus clairs, des approches attrayantes et du matériel de qualité. Québec’ERE misent sur l’implication des gens et de leurs communautés ainsi que sur l’importance du message de développement durable transmis.

 

C – 2 Les changements climatiques et nous

Jeudi 16 mai, 9 h 10 à 9 h 55, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Alain Massépour-un-monde

Responsable pédagogique en chef, conférencier et chargé de projet en ERE

Forêt d'Arden

C-2Les enfants qui vivent dans le Grand-Nord et dans les pays pauvres du Sud ont raison de s’inquiéter des changements climatiques qui les touchent au quotidien. Que ce soit la fonte des glaciers au Nord ou la sécheresse au Sud, ces grands changements portent à réfléchir.

Ensembles, ces enfants s’interrogent sur leur avenir, sur leur pouvoir de changer les choses et lancent un cri du cœur. Que peut-on faire pour contrer les changements climatiques ? Qui peut nous aider ?

L’atelier permettra de découvrir comment, par leurs actions quotidiennes, les jeunes d’ici peuvent agir pour une plus grande justice climatique.

Passionné de nature et de nature passionnée, enseignant spécialisé en éducation relative à l’environnement au primaire et au secondaire, Alain Massé a occupé plusieurs postes dans le milieu scolaire, dont ceux de directeur pédagogique, coordonnateur du projet Nature-Études, agent de développement et conférencier.  Pédagogue d’exception, toujours à l’affût d’approches novatrices en éducation, sensible à la réalité autochtone et à l’importance du respect de la diversité, il est le concepteur de modèles d’intervention scolaire à succès. Acteur reconnu en enseignement de l’éducation relative à l’environnement au Québec, il est détenteur d’une attestation d’études de deuxième cycle (maîtrise) en éducation relative à l’environnement (UQAM, 2000).

foret-dardenLa Forêt d’Arden est une coopérative spécialisée en éducation relative à l’environnement (ERE). Son mandat est d’élaborer, d’animer et de diffuser des projets environnementaux permettant de comprendre la notion d’écocitoyenneté engagée et de soutenir celle-ci de façon active et créative. Déterminée à faire face aux grands défis environnementaux d’aujourd’hui, la Forêt d’Arden offre des produits et services basés sur une approche éducative ludique et positive. La coopérative est située à Lévis, et son action se réalise à la grandeur de la province de Québec, y compris le Grand- Nord.

 

C – 3 La guerre n’est pas un jeu

Jeudi 16 mai, 9 h 10 à 9 h 55, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Sarah Bourdagespacifique

Réseau In-Terre-Actif

C-3Cet atelier, s’adressant tant aux jeunes qu’aux adultes, vise à familiariser les participantes et participants au phénomène du militarisme et du processus de militarisation actuel du Canada.

Il permettra de mieux comprendre les enjeux de la guerre et ses impacts sur les populations, de décortiquer certains mythes véhiculés à propos des conflits armés et de développer l’esprit critique par rapport à la culture de la violence.                            

Diplômée d'un baccalauréat en études internationales, Sarah Bourdages a toujours été intéressée par les grands enjeux mondiaux et politiques, mais surtout par les grands enjeux humains qui s'y rattachent.

Sa passion des voyages l'a menée à poser le pied sur quatre continents et à y découvrir que les humains, malgré toutes les inégalités et injustices présentes partout sur la planète, ont beaucoup plus de choses en commun que de différences !

logocouleurLe Réseau In-Terre-Actif, secteur jeunesse du Comité de Solidarité/Trois-Rivières, est un organisme d'éducation à la citoyenneté permettant aux jeunes d'être sensibilisés aux enjeux mondiaux actuels et de jouer un rôle en solidarité internationale. Le Réseau a conçu de nombreux outils pour les enseignantes et enseignants (3e cycle du primaire et secondaire). Il offre du matériel pédagogique portant sur des thématiques reliées, de près ou de loin, à l'exercice de la citoyenneté et à la solidarité internationale.

 

C – 4 Le réseau des conseils d’élèves au Québec : les Parlements au primaire et au secondaire

Jeudi 16 mai, 9 h 10 à 9 h 55, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Stéphane Lévesquedemocratie

Parlements au primaire et au secondaire

parlementsLes Parlements au primaire et au secondaire visent à encourager la participation des élèves aux décisions touchant la vie de leur école, tout en leur permettant d’apprendre et de mettre en pratique les valeurs démocratiques.

Avec plus de 600 écoles inscrites et 40 000 membres de conseils d’élèves rejoints depuis 2006, ces projets intégrateurs sont vite devenus une initiative marquante dans le monde de l’éducation.

En permettant aux jeunes de s’impliquer concrètement dans la prise de décision sur des enjeux importants qui les concernent à l’école, les Parlements au primaire et au secondaire incarnent bien la valeur Démocratie qui anime les EVB-CSQ.

Stéphane Lévesque, coordonnateur des Parlements au primaire et des Parlements au secondaire, vous invite donc en apprendre davantage sur l’ABC, sur les Aspirations, les Bases et les Compléments du Réseau des conseils d’élèves du Québec : les parlements au primaire et au secondaire.

La Fondation Jean-Charles-Bonenfant a été instituée en 1978 par une loi du Parlement du Québec afin d’honorer la mémoire de Jean-Charles Bonenfant et de souligner sa contribution importante à la connaissance des institutions parlementaires du Québec.

La Fondation appuie financièrement des jeunes désireux de participer aux activités éducatives de l’Assemblée nationale et propose deux activités aux écoles québécoises : les Parlements au primaire et les Parlements au secondaire.

 

C – 5 Cultivons ensemble

Jeudi 16 mai, 9 h 10 à 9 h 55, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Jean-Pierre Denis et Jean-Olivier Paquinpacifisme

Oxfam-Québec

cultivonsBien que la production alimentaire mondiale suffise à nourrir la planète, une personne sur sept dans le monde souffre aujourd'hui encore de la faim. Pourtant 80 % des personnes touchées par la faim produisent elles-mêmes des denrées alimentaires. Comment est-ce possible ?

Oxfam-Québec vous invite à un atelier sur la sécurité alimentaire pour faire un constat de la situation et pour vous permettre de comprendre les solutions innovatrices à suivre.

Jean-Pierre Denis est cofondateur du CLUB 2/3, aujourd’hui la division jeunesse d’Oxfam-Québec. Il est un fidèle complice du mouvement EVB-CSQ. Passionné, Jean-Pierre Denis est à l'origine de la Marche 2/3, aujourd’hui considérée comme un des plus grands rassemblements de jeunes en Amérique du Nord. Travailleur indéfectible, Jean-Pierre contamine son entourage.

Jean-Olivier Paquin, agent de mobilisation auprès de 5-17 ans, est l’un des nombreux jeunes engagés qui poursuit le travail d’éducation à la solidarité internationale d’Oxfam-Québec

oxfam

Oxfam-Québec est un organisme de coopération internationale qui s’emploie à renforcer ses partenaires et alliés des pays en développement dans la conception et la mise en œuvre de solutions durables à la pauvreté et à l’injustice.

Par sa division jeunesse, Oxfam-Québec mène un important travail d’éducation auprès des jeunes.

 

Bloc 2 – Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50

C – 6 S’intéresser aux changements climatiques par amour de l’Arctique

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Émilie Robitaillepour-un-monde

Fondation Monique-Fitz-Back

emiliePour s’engager dans une cause environnementale, sociale, politique ou autre, il faut d’abord avoir développé un sentiment d’appartenance envers ce pourquoi nous nous mobilisons. Les hivers québécois, en plus de mon échange interuniversitaire en Alaska et ma randonnée en autonomie au Groenland, ont tôt fait naître en moi une passion pour les milieux nordiques.

Les changements climatiques se produisent de façon très rapide en Arctique et c’est pourquoi j’ai développé, au fil des ans, un désir d’apprendre et d’agir concrètement dans l’espoir de préserver la richesse de ces milieux.

Au cours de cet atelier, je raconterai certains de mes récits de voyage, illustrés de magnifiques photos. Nous discuterons également des moyens d’agir  pour réduire nos impacts négatifs et accroître nos effets positifs envers ce que nous aimons.

Émilie Robitaille, écoconseillère de formation et chargée de projet à la Fondation Monique-Fitz-Back.

fmfLa Fondation Monique-Fitz-Back pour le développement durable est un organisme de bienfaisance qui a pour mission de se consacrer à la promotion de l’éducation relative à l’environnement (ERE) et à un milieu sain dans une perspective de développement durable.

Elle soutient des projets à caractère éducatif dans les domaines de l’environnement et de la santé, destinés à tous les publics. La Fondation a été créée afin de poursuivre l’œuvre de Monique Fitz-Back, enseignante, pionnière, syndicaliste et cofondatrice des Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ), avec la volonté de consolider et d’amplifier le mouvement EVB-CSQ.

 

C – 7 Les conséquences de nos choix énergétiques : gaz et pétrole ou énergies renouvelables

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse aux jeunes du secondaire et aux adultes


Kim Cornelissenpour-un-monde

Vice présidente de l'AQPLA

Kim Cornelissen

Le Québec dispose d’importants gisements d’énergies fossiles, notamment le pétrole en Gaspésie et à Anticosti et le gaz de schiste dans la vallée sud du Saint-Laurent. Quelles seraient les conséquences si le Québec exploitait le gaz et le pétrole sur son territoire ? Y a-t-il de meilleures solutions déjà réalisables ? Kim Cornelissen apportera des éléments de réponse à ces questions complexes tout en proposant des solutions concrètes, éprouvées et adaptées au contexte québécois.

Kim Cornelissen est engagée dans de nombreux projets liés au développement des énergies renouvelables dont, au premier plan, le biométhane produit et géré localement.

Récipiendaire du Prix 2008 de l’Institut de recherche en économie contemporaine pour son mémoire de maîtrise sur les partenariats public-privé en développement durable en Suède, elle s’intéresse également à l’intégration de l’égalité entre les femmes et les hommes dans les questions économiques et sociales et se spécialise dans les questions touchant les pays nordiques.

aqlpaL’AQLPA travaille activement à l’amélioration de la qualité de l’air au Québec. Son objectif principal est de favoriser la mise en place de solutions concrètes et adaptées à la réalité des besoins des parties prenantes par l’acquisition de connaissances, l’éducation et la sensibilisation. En 2012, l’organisation fêtait ses 30 ans d’engagement pour le bien commun.

 

C – 8 Agir pour contrer l’homophobie

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse aux adultes


Jacques Pétrin, Comité pour la diversité sexuelle (CSQ)pacifique

Catherine Duchesne, enseignante au SERQ

comiteL’atelier, qui s’adresse principalement au personnel de l’éducation, a pour objectif de nous sensibiliser aux impacts de l’intimidation et de la violence homophobe sur la réussite et le décrochage scolaire des jeunes, de mieux s’outiller afin d’intervenir et d’assurer aux jeunes un milieu sain et sécuritaire, exempt de discrimination, d’intimidation et d’homophobie.

Jacques Pétrin est membre du Comité pour la diversité sexuelle de la CSQ et est coordonnateur de la Table nationale de lutte contre l’homophobie du réseau scolaire et de celle du réseau collégial.

Pour Jacques Pétrin, combattre l’intimidation et l’homophobie doit être l’affaire de toutes et de tous.

Pour les EVB-CSQ, lutter contre l’homophobie est un moyen concret d’agir pour rendre vivantes les valeurs de pacifisme et de non-violence qui animent le mouvement.

 

c-8Le Comité pour la diversité sexuelle (CSQ) a pour mandat de réfléchir, d’analyser et d’intervenir (promotion, animation, formation, action) pour contrer l’homophobie dans le milieu scolaire et la société en général. Il s’assure que ses préoccupations sont prises en compte dans les orientations et les pratiques de la CSQ et de ses organismes affiliés.

 

 

C – 9 Québec sans frontières… une fenêtre sur le monde

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Jonathan Blais pacifisme

Ancien stagiaire, Québec sans frontières

c-9Le programme Québec sans frontières permet aux Québécoises et aux Québécois de 18 à 35 ans de réaliser des stages de solidarité internationale dans les pays de la francophonie – en Afrique et à Haïti – en Amérique latine, dans les Antilles et en Asie. Cette année, le programme a proposé 43 projets de stages dans 14 pays. Depuis sa création, Québec sans frontières a permis à près de 5 700 stagiaires de vivre un échange réciproque et solidaire en faveur d’un monde plus juste.

La conférence sera présentée par Jonathan Blais, ancien stagiaire de Québec sans frontières (QSF) en Bolivie en 2010, qui partagera ses coups de cœur, ses apprentissages et sa vision de ce genre d’expérience qui permet de partir à la découverte de nouvelles cultures tout en contribuant aux efforts de développement de communautés du Sud.

Jonathan Blais est aujourd’hui adjoint aux stages QSF à L’AMIE (Aide internationale à l’enfance), à Québec.

aqociDepuis 1995, l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) assure la cogestion du programme Québec sans frontières avec la Direction de la solidarité internationale Haïti et Afrique subsaharienne du ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur (MRIFCE). De plus, les organismes de solidarité internationale, membres de l’AQOCI, sont responsables de la planification et de l'organisation des projets avec leurs partenaires du Sud. Plus concrètement, ils recrutent les stagiaires, assurent leur formation prédépart et retour, coordonnent le stage sur le terrain en collaboration avec l'organisme du pays d'accueil et leur offrent des possibilités d’implication à leur retour au Québec.

 

C – 10 La défense des droits humains : un combat de tous les jours

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Colette Lelièvredemocratie

Coordonatrice des campagnes, Aministie internationale

Qu’est-ce que les droits humains ?

En quoi défendre les droits humains en 2013 constitue-t-il une nécessité ?

Que pouvons-nous faire pour changer ces situations inacceptables ?

Quel rôle Amnistie internationale joue-t-elle dans la défense des droits humains ?

Comment les jeunes et les adultes peuvent aider à défendre les droits humains ?

Comment Amnistie internationale soutient-elle les jeunes et les adultes que ces causes tiennent à cœur ?

Amnistie internationale, ça marche ! Défendre les droits humains n’est pas toujours facile, mais on obtient des résultats.

Colette Lelièvre a longtemps travaillé en droits des femmes et communication. Actuellement, elle est coordonnatrice des campagnes à Amnistie internationale où son poste lui permet de militer au quotidien pour la défense et la promotion des droits humains. De 2003 à 2005, elle a été chargée de communication au bureau d’Afrique de l’Ouest de Women In Law and Development in Africa/Femmes Droits et Développement en Afrique, (WiLDAF/FeDDAF), à Lomé au Togo.

 

aiIndépendante de tout gouvernement, de toute idéologie politique, de tout intérêt économique et de toute religion, Amnistie internationale (AI) est un mouvement mondial d’hommes et de femmes qui militent pour le respect des droits humains.

À la veille à la promotion de l’ensemble des droits humains énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme et défend l’indissociabilité de ces droits et leur caractère universel, qu'il s'agisse des droits civils, politiques, économiques, sociaux ou culturels.

La section Canada francophone d’AI est l’une des sections dans le monde qui, en proportion de sa taille, a le plus de groupes Jeunes, soit plus de 230 groupes actifs. Le dynamisme des jeunes et leur créativité sont un apport important dans les actions menées au sein de la section.

 

C – 11 Se Brancher Coeur – L’Empathie comme première réponse – Empathy First Responder (bilingue)

Si vous désirez assiter à cette miniconférence, veuillez aviser Julie Montpetit par courriel à julie_montpetit@qpat-apeq.qc.ca. Lors de votre inscription, vous devrez tout de même indiquer deux choix de miniconférences pour soumettre votre formulaire. Nous annulerons ces choix manuellement pour les remplacer par cette miniconférence dès la réception de votre inscription.

Jeudi 16 mai, 10 h 05 à 10 h 50, pavillon Vachon

Cette miniconférence s'adresse à toutes et tous.


Mélanie Whittampacifique

Se brancher coeur

sbcEnseignante certifiée, créatrice de Se Brancher Cœur et co-fondatrice de Play in the Wild !

Les milieux éducatifs présentent plusieurs occasions à chaque jour de choisir le conflit ou la connexion. Savoir utiliser l'empathie comme première réponse dans toute situation nous aide à plus souvent choisir la connexion et :

  • construire une plus grande compréhension et un sentiment de confiance entre élèves et le personnel enseignant ;
  • savoir quoi faire lorsque nous sommes devant des situations difficiles qui concernent autant nos pairs que nos élèves, nos enseignantes et enseignants et les parents ;
  • se respecter soi-même tout en considérant les autres.

À la suite de cet atelier interactif, les participantes et participants auront des outils concrets qu'ils pourront mettre en pratique et qui apporteront un plus grand sentiment de sécurité, de confiance et plus de collaboration dans leurs écoles et leurs familles.

Animée par une passion profonde, Mélanie se consacre à aider les enfants, leurs parents et le personnel scolaire à créer des milieux de vie et d'éducation vibrants et des rapports harmonieux fondés sur la confiance et la collaboration. Fondatrice de l'École PEACE, co-fondatrice des camps internationaux Play in the Wild! et créatrice du programme Se Brancher Cœur, elle a développé, pour des jeunes à travers le monde, de nombreux projets basés sur les principes de la Communication NonViolente©.

Mélanie Whitham

Certified teacher, Founder of Speak your Heart and co-founder of Play in the Wild !

A school environment is full of potential opportunities for conflict as well as connection. Knowing how to use empathy as a first response in all situations helps us create connection and :

  • build a deeper sense of understanding and trust with our teachers and students ;
  • know what to do when faced with difficult situations involving our peers, our students, our teachers as well as parents ;
  • respect ourselves and consider others.

Participants will come away from this interactive session with practical tools they can reuse daily to bring more safety, trust and collaboration to their schools, classrooms and families.pitwlogo2013_1

Melanie is deeply passionate about helping parents, children and educators create harmonious relationships and safe, vibrant family and learning environments.  As founder of the PEACE School, co-founder of Play in the Wild! international youth camps and creator of the Speak Your Heart program, her work is based on the principles of Nonviolent Communication©, which she has shared with youth all over the world.

 


Se Brancher Cœur est un programme de formation et d’accompagnement en communication constructive et résolution de conflits pour les écoles, les organismes jeunesse et les familles. Basé sur la Communication NonViolente, notre programme offre du soutien afin de créer des milieux éducatifs et familiaux où la confiance, la sécurité et la collaboration sont au cœur du quotidien.

Play in the Wild ! Initiation à la nonviolence pour les jeunes, les familles et les éducateurs, offre une occasion d'immersion dans l'apprentissage des principes et des pratiques de la nonviolence. Notre définition de la nonviolence inclut un engagement toute au long de notre vie à voir au delà des différences, respecter tout être vivant et être au service de nous-mêmes et des autres.

Speak Your Heart is a training and coaching program in constructive communication and conflict resolution for schools, youth organizations and families. Based on Nonviolent Communication©, our program helps to create learning and home environments where youth and adults thrive and where safety, trust and collaboration are at the heart of every day.

Play in the Wild ! Initiations into nonviolence for Youth, Families, and Educators offer a full-immersion education in the principles and practices of nonviolence. We define nonviolence as a lifelong commitment to seeing beyond differences, respecting all living things, and being of service to ourselves and others.